L’inondation du 23 juin 1765 Barèges 1765 inondation

, par  agnouede , popularité : 28%

En parall�le de la lecture du rapport La Vall�e aux catastrophes, on peut lire dans les d�lib�rations de Luz en ligne

23 juin 1765
"Henry Pelot et pierre Jeantoy consul de sere, Jean carrere de sazos, Jean Courtade de sassis, matthieu Fournou de grust, Jean Verg� dit larrose de saligos, Bernard Arrebou et Domenge Laborde de ch�ze, Bernard Casaux, Pierre Semp� de Viscos, Henry carrere d’esterre, Dom Jeantoy st Martin, Sylvestre Vignace de Viella, jean Pelegry de Betpouey, Gr�goire Couture de >Sers, Pierre Bouchet consul de Vieysavent les malheurs dt la vall�e vient d’�tre afflig�e, personne n’ignore en effet que le 20 et 21 du mois courant le torrent venu de la montagne du Tourmalet a d�truit � barege les maisons de plusieurs particuliers que les Bains , les casernes et la chapelle Royale n’ont pas �t� conserv�es que par le travail incroyable de jour et de nuit que les eaux furieuses de ce torrent ont rompu le nouveau chemin dans des endroits o� il n’est pas possible de le r�parer ss le secours extraordinaire que de l’un et de l’autre cot� de la rivi�re du Bastan les terres,n les champs, des pr�s ont �t� emport� et qu’on n’y voit plus que des tas de sable et des pierres qui en rendent pour toujours la culture impossible , qu’un pont qui est � l’entr�e de la pr�sente ville, il a �t� fait des b�ches consid�rables, que l’arche est sur le point de tomber, qu’il
est inutile d’entrer ds un plus grand d�tail pour faire conna�tre de quelle importance il est d’informer  la cour du d�sastre qui cause la d�solation de toute la vall�e pour obtenir s’il est possible des dommages des pertes qu’on souffre et repr�sente surtout l’impossibilit� ou non est de r�parer le nouveau chemin et pour parvenir au succ�s
des demandes a fournir, il convient de solliciter monseigneur le mar�chal Richelieu gouverneur de guyenne, et monseigneur l’intendant .la vall�e de leur protection au pr�s de monseigneur le Duc de Choiseul et Monseigneur le comte de St Florantin ministre � qui les repr�sentants doivent �tre d�p�ch�s, il convient de solliciter ces seigneurs qui sont actuellement � bar�ge et qui ont �t� les t�moins oculaires des ts ces �v�nements affreux d�livrer le dit m�moires et les attestations ". (sic)

Bar�ges et les catastrophes "contemporaines"

A lire �galement...

La Vall�e aux catastrophes. Minist�re de l� ??environnement Service de la recherche, des �tudes et du traitement de l� ??information sur l� ??environnement Neuilly-sur-Seine FRA (Commanditaire) ; Universit� de Toulouse 2 Centre interdisciplinaire de recherches sur les milieux naturels et l� ??am�nagement rural Toulouse FRA ; CNRS Milieux naturels et am�nagement rural Toulouse FRA ; Institut de g�ographie Daniel Faucher Toulouse FRA. 1993

Probl�matique : Qu� ??en est-il du risque dans les territoires et les soci�t�s montagnardes, compar� aux catastrophes qui ont jalonn� leur histoire ? Quel rapprt peut-on �tablir entre l� ??histoire, la trace paysag�re et l� ??inscription dans les pratiques et les m�moires locales ? Ce rapport pr�sente une �tude interdisciplinaire (g�ographes, historiens, sociologues et architectes du CIMA associ�s � l� ??�quipe de recherche « Changement architecturaux et sociaux en Montagne »de l� ??Ecole d� ??Architecture de Toulouse) qui cherhce � mettre en relation les catastrophes et leur histoire, et la connaissance sensible et v�cue des individus et de leur famille. Quelle culture, quelle m�moire et quelles pratiques du risque ?

Navigation

Brèves Toutes les brèves