Une femme "abbée laÿe" à Sazos en 1786 mariée au notaire JH Laffèche Source : AD65

, par  agnouede , popularité : 15%

En lisant les registres paroissiaux de Luz en 1786, on apprend le décès d’une femme de 65 ans .
Une demoiselle qui avait des fonctions administratives concernant les biens religieux de Sazos : une première, le plus souvent ce sont des hommes qui occupent cette fonction laïque .

Cpdt, elle exerce pdt près de 28 ans (voir les registres d’Esterre 1758 pour le mariage de sa fille à Laurent Pujo dit Couget) et est mariée à Jean Henry Laffeche procureur du roi et notaire de 1734 à 1785.

Il s’agit de
Demoiselle [ Marie] Thérèse Baÿou [ de Bajou] dite Laffèche 65 ans abbée laÿe enterrée au cimetière de Luz
Témoins Laurent d’Estrade et Michel Jubinal

Une définition ici

"Ces hommes laïcs, donc sans obligations propres aux ecclésiastiques, possédaient héréditairement le droit de recevoir la dime de leur paroisse, à charge pour eux, de pourvoir aux besoins du curé et à l’entretien de l’église. Cette charge donnait droit d’entrée au Parlement de Bigorre. Ils bénéficiaient du droit à nommer le curé, mais c’est l’évêque, en dernier ressort, qui décidait. Ils recevaient le tiers des offrandes qui se faisaient lors des fêtes et en fin d’année. En plus, ils occupaient une place privilégiée lors des offices, ils percevaient en premier, le pain bénit, pouvaient être enterrés dans l’église et bénéficier de la sonnerie à la volée lors de leurs obsèques. Étant considérés comme nobles, les abbés rendaient au comte les devoirs ordinaires de la vassalité et devaient le service militaire en temps de guerre. Ils habitaient généralement près de l’église et leur maison était considérée comme noble et de ce fait, ils étaient exempts de taille avec les terres y attenant."

http://www.patrimoines-lourdes-gavarnie.fr/patrimoine-humain/46-4-groupes-humains

Navigation

Brèves Toutes les brèves